Appel de communications

42e session d’études de l’ADMEE-Canada

« Le renouveau a toujours été d’abord un retour aux sources. »

(Gary, 1967)

Au-delà des différences qui semblent opposer les diverses pratiques régies par les méthodologies de l’évaluation et de la mesure, bien plus de préoccupations et d’intérêts unissent les chercheurs et les praticiens qui se retrouvent à l’ADMEE qu’il ne se trouve d’enjeux pour les séparer. Qu’il s’agisse de domaines tels l’évaluation des apprentissages en contexte scolaire, en langues étrangères ou en pédagogie médicale, ou alors de pratiques méthodologiques qualitatives ou quantitatives, tous ont en commun certains questionnements épistémologiques, une démarche évaluative dont les étapes sont les mêmes peu importe le contexte ou les outils et un souci de la pertinence scientifique et sociale. C’est ainsi que, au cours des dernières années, les sessions d’études de l’ADMEE-Canada ont été le théâtre de présentations abordant une impressionnante variété de sujets et contextes débordant largement les thèmes annoncés. Or, les sources communes à toutes ces présentations se ramènent à des questions de base que nous nous posons tous : « Pourquoi voulons-nous évaluer ou mesurer? » « Quelles informations recueillerons-nous pour ce faire? »  « Quelles actions poserons-nous avec les informations recueillies? ». Cela explique que, plus de quarante ans après sa fondation, l’ADMEE-Canada a su se renouveler et grandement élargir ses perspectives.

Nous désirons donc, dans le cadre champêtre du Manoir Rouville-Campbell, à Mont-Saint-Hilaire, célébrer un retour aux sources en mettant de l’avant le foisonnement des intérêts et pratiques de tous et chacun, quels que soient les domaines, les champs de pratique ou les instruments utilisés pour évaluer. Nous invitons toutes les personnes intéressées à l’évaluation ou à la mesure à soumettre une proposition de communication orale, de présentation éclair en 180 secondes ou de symposium. Étant donné le report de la session d’études, un nouvel appel de communications sera diffusé à l’hiver 2021.

Le comité organisateur de l’Université de Montréal,

Christophe Chénier
Sébastien Béland
Nathalie Loye